Sécurité : la préoccupation majeure des agences de voyages d’affaires et des entreprises
BY ON Déc 8, 2017
0

Ces dix dernières années ont été une période florissante pour les voyages d’affaires à l’étranger. En effet, le nombre de PME ayant à la disposition un budget voyage n’a cessé d’évoluer considérablement grâce notamment à leur choix d’opérer sur deux marchés au minimum. De ce fait et contrairement aux comptes locaux qui diminuent, les business […]

Ces dix dernières années ont été une période florissante pour les voyages d’affaires à l’étranger. En effet, le nombre de PME ayant à la disposition un budget voyage n’a cessé d’évoluer considérablement grâce notamment à leur choix d’opérer sur deux marchés au minimum. De ce fait et contrairement aux comptes locaux qui diminuent, les business travellers sont maintenant de plus en plus exigeants concernant leur sécurité et celle de leurs entreprises.

Un changement en vue pour 2018

Il est évident que tous les voyageurs ont besoin d’une sécurité absolue, surtout lorsqu’il s’agit d’un voyage d’affaires. En avril 2017, l’American Express Global Business Travel a dévoilé que la sécurité est le premier critère de définition d’une politique de voyage et ce depuis 2016. Il a également indiqué que la majorité des entreprises interrogées soit 64 % ont choisi de suivre au plus près la performance de leurs collaborateurs. Effectivement, chaque entreprise s’engage à garantir la sécurité de son personnel lorsque ce dernier doit partir en voyage d’affaires, ce qui justifie les exigences concernant la bonne exécution des prestations des agences. Ainsi, ces dernières sont amenées à apporter des innovations dans leurs services. Étant donné que la vente de billetterie sèche ne fait plus partie du tourisme, ces prestataires occupent donc le rôle de mandataire. Une situation juridique que la nouvelle directive européenne des voyages à forfait envisage bien de modifier en excluant aussi le voyage d’affaires de son champ d’application. Toutefois, quelques conditions sont encore à respecter afin de pouvoir valider cette exclusion à savoir le contrat-cadre avec l’entreprise que l’opérateur de voyage devrait dénicher. Dans tous les cas, les agences devront toujours assurer une bonne gestion de voyage d’affaires.

Une stratégie plus avancée pour garantir la sécurité des voyageurs

Le travail des cabinets de voyage ne s’arrête pas sur le déplacement du voyageur. En effet, ils doivent aussi assurer le suivi de leurs clients lorsque ces derniers arriveront à destination. En cas de problème, l’entreprise recevra par e-mail un rapport sur les parcours de son collaborateur. D’autres initiatives sont également en cours afin de renforcer la sécurité des passagers. On peut citer le lancement d’un bouton qui permettra aux voyageurs de signaler l’agence en cas de problème grâce à un outil Trip Source ; une fonction semblable à celle proposée par Facebook. Sinon, il y a aussi la collaboration avec des sociétés d’audit sécuritaire qui s’avère être une solution efficace. Le but est d’intégrer le critère de la sécurité à la réservation d’hôtels. De cette manière, l’agence pourra signaler à ses clients l’hôtel le plus sûr en termes de sûreté durant son séjour.

Même si la sécurité reste encore préoccupante pour les entreprises, elles ne peuvent pas pour autant se priver d’un voyage d’affaires ; raison pour laquelle les agences ne cesseront jamais d’apporter des innovations à leurs services.

 

About the author