Un guide sur la violence conjugale
BY ON Déc 28, 2018
0

La violence conjugale est un ensemble de comportements que les agresseurs adoptent délibérément avec leurs partenaires intimes pour conserver leur pouvoir, leur contrôle et leur relation. Les partenaires doivent se traiter avec respect et soin. Les relations saines ne doivent pas inclure de comportement abusif, tel que des injures ou des blessures physiques. Qu’est-ce que […]

La violence conjugale est un ensemble de comportements que les agresseurs adoptent délibérément avec leurs partenaires intimes pour conserver leur pouvoir, leur contrôle et leur relation. Les partenaires doivent se traiter avec respect et soin. Les relations saines ne doivent pas inclure de comportement abusif, tel que des injures ou des blessures physiques.

Qu’est-ce que la violence conjugale?

La violence conjugale est un type intentionnel de tactiques physiques, émotionnelles, économiques et autres visant à susciter la peur et à contraindre les partenaires intimes à agir contre leur propre volonté ou leurs meilleurs intérêts. Les victimes ne doivent pas s’en prendre à elles-mêmes, ce n’est pas leur faute.

Le comportement peut être subtil lorsque les agresseurs utilisent divers moyens pour prendre le contrôle, notamment insulter leurs partenaires, contrôler leurs contacts avec les membres de leur famille et leurs amis, ou limiter la façon dont leurs partenaires peuvent dépenser de l’argent. L’abus peut s’aggraver et devenir plus fréquent avec des blessures physiques,des agressions sexuelles ou des menaces pour la sécurité des victimes.

Quels sont certains types de violence conjugale ?

Il n’y a pas une définition unique de la violence conjugale. Il peut prendre plusieurs formes avec une gamme de comportements.

Violence physique : Cela inclut la douleur, les blessures et les préjudices, tels que battre, donner des coups de pied, étouffer ou gifler.

Abus sexuel : Cela inclut le harcèlement sexuel, les agressions sexuelles ou la manipulation d’une personne pour qu’elle ait des rapports sexuels par culpabilité ou menaces.

Abus émotionnel et / ou verbal : Cela inclut les critiques constantes, la menace de blesser des proches, le harcèlement à l’école ou au travail.

Abus économique : Cela comprend le contrôle du revenu ou de l’assistance financière d’une personne, l’utilisation abusive de son crédit.

Abus numérique : Cela comprend le contrôle de vos mots de passe et de vos comptes de réseaux sociaux, la recherche de votre téléphone et de vos messages texte.

Pourquoi une victime ne quitte-t-elle pas l’agresseur?

Bien que les victimes de violence conjugale puissent être confrontées à de graves abus de la part de leurs partenaires, elles peuvent néanmoins rester dans la relation. Cela peut être source de confusion pour la famille et les amis qui souhaitent que leurs proches soient en sécurité et aient une vie sans violence. Il n’est pas toujours facile d’échapper aux abus et de retirer l’auteur de leurs actes. C’est une décision individuelle.

Amour

Une victime peut être amoureuse de son agresseur malgré la relation malsaine. Le délinquant aurait pu être affectueux à un moment donné, ce qui pourrait inciter un partenaire à garder l’espoir que le comportement changera.

Le déni

La violence conjugale peut parfois être difficile à reconnaître. Les victimes peuvent ne pas se rendre compte qu’elles sont victimes de maltraitance, en particulier lorsque cela peut être subtile comme de l’intimidation ou un comportement jaloux. Il peut également être difficile de comprendre que quelqu’un qu’ils aiment peut leur faire du mal. Certains peuvent aussi penser qu’ils ont fait quelque chose de mal pour causer les abus même si ce n’est jamais la faute de la victime.

Les enfants

Un parent peut rester avec un partenaire pour le bien de ses enfants. Il peut sembler que la meilleure option pour les enfants est d’avoir un ménage en deux parties. Les victimes peuvent également dépendre financièrement des agresseurs, ce qui les inquiète, car elles ne pourront pas s’occuper seules de leurs enfants. Cependant, il peut être plus dommageable de maintenir les enfants exposés à de tels abus, car ils risquent de se faire mal et peuvent subir des traumatismes.

En France, les chiffres de la violence conjugale sont impressionnants et choquants. On estime que 225000 de femmes sont agressées chaque année par leur conjoint. Des centres comme le Centre d’Accueil d’Urgences des Victimes d’Agression qui est créé par la professeure Sophie Gromb accueille chaque année presque 4000 victimes (hommes et femmes). Des congrès et des séminaires sont organisés chaque année dans le but de lutter contre la violence conjugale.

 

About the author
Avatar